Actualités
le 02 july 2018 Retour

Modes de production alternatifs de logement - 29 juin 2018

L'habitat participatif et les nouveaux outils de dissociation du foncier du bâti ont constitué les deux sujets débattus lors de l'atelier du 29 juin 2018 organisé par le groupe de travail Politiques territoriales du Forum.

En introduction, les résultats du sondage en ligne pour dresser le portrait chinois de l'habitat participatif sous forme d'animaux (zèbre, colonie de fourmis, girafe, castor) et de plantes (coquelicot, baobab, ...) ont permis d'identifier les mots clés qui caractérisent les programmes d'habitat participatif aujourd'hui. Les groupes d'habitants investis dans ces projets, à la croissance lente et irrégulière, apparaissent comme des communautés fragiles qui nécessitent des soins attentifs, de la patience, une communication adaptée pour qu'elles survivent.

L'exposé consécutif effectué par l'ANIL a proposé un panorama des diverses formules existant en matière d'habitat participatif. Quatre intervenants sont ensuite venus témoigner de leurs pratiques. Caroline LUCATS, directrice habitat à la ville de Lille, a ainsi évoqué la méthodologie d'accompagnement employée par la collectivité pour conduire deux appels à projets. Pascal MASSON, directeur général de la coopérative Habitation familiale, a partagé sa définition de l'habitat participatif light qui doit à la fois permettre de massifier la production d'habitat participatif et conduire à la création de copropriétés plus durables. Bastien DOLLA, directeur général de la start-up HabX, a explicité comment la plateforme numérique qu'il déploie permet de répondre aux aspirations des futurs accédants en les impliquant dans la conception de leur futur logement. Enfin, Rabia ENCKELL, directrice de Promoteur de Courtoisie urbaine, a partagé sa pratique d'AMU (assistant à maîtrise d'usage) au service des groupes d'habitants. Chacun a ainsi pu exposer sa vision de l'habitat participatif qui répond à des projets de vie pluriels.

L'après-midi a été consacré aux outils - OFS et BRS - de dissociation du foncier du bâti pour rendre compte des avancées des expérimentations lilloises et malouines. Après un rappel du contexte juridique réalisé par l'USH, les deux témoignages ont permis de percevoir la souplesse de ces outils pour répondre aux enjeux locaux. Agir sur le foncier permet de peser sur la production de l'offre et de développer plus de logement abordable notamment, et ce plus durablement. Au-delà des programmes neufs, l'objectif est également de pouvoir y recourir pour réhabiliter des immeubles existants ou dans le cadre de ventes Hlm par exemple.

Actes de l'atelier disponibles en téléchargement.

Téléchargements

image description Politiques territoriales (PLH) 3 - Actes de l'atelier Modes de production alternatifs de logements - 29 juin 2018 image description Politiques territoriales (PLH) 8 - Modes de production alternatifs de logement - Diaporama - 29 juin 2018 image description Politiques territoriales (PLH) 13 - Modes de production alternatifs de logement - Recueil - Mai 2018