Actualités
le 12 avril 2017 Retour

Atelier requalifier les quartiers anciens détendus : stratégie et modes opératoires - 7 avril 2017

L’atelier du 7 avril 2017, dédié aux marchés détendus, constitue la première session d'un cycle consacré à la reconquête des quartiers anciens. Le groupe de travail Quartiers Anciens, créé en 2016, est en effet chargé d'alimenter la réflexion sur les stratégies et modes opératoires pour requalifier des centres ou faubourgs anciens.

La première séquence de la matinée a permis de montrer l’importance de réaliser nombre de diagnostics sectoriels pour alimenter la réflexion globale, au-delà du volet habitat, et de les conduire à diverses échelles territoriales (quartier, ville, agglomération, PETR) comme l’a rappelé le grand témoin, Michel-François DELANNOY, coordonnateur du dispositif centres villes de demain à la CDC, en évoquant  l’expérimentation en cours sur 10 territoires démonstrateurs dont Nevers et Cahors.
Les élus des agglomérations de Nevers et Cahors ont en effet souligné les enjeux d’articulation notamment entre les politiques économiques, commerciales, patrimoniales, énergétiques et d’habitat et d’organisation de l’équipe-projet en ce sens pour lutter contre le déclin démographique, la spécialisation sociale et la vacance tant commerciale que résidentielle.
A Lauzerte, commune lauréate de l’AMI centre-bourg, le programme d’études global, conduit pour définir le projet de territoire, a associé nombre de partenaires dont universitaires.
A partir de l’exemple de St-Vallier, Drôme Aménagement habitat a partagé sa pratique d’analyse du tissu économique et commercial d’un territoire.

Ce préalable posé, les interventions consécutives ont pu se focaliser sur la dimension habitat des projets de reconquête des quartiers anciens détendus. En matière de logements, réfléchir à une programmation adaptée à un public cible suppose de tout d’abord bien comprendre et mesurer les évolutions et interactions entre chaque segment du parc (social, privé, neuf, existant, …). Sur les territoires détendus, la question de la vacance, à quantifier et qualifier, est également incontournable pour déterminer les produits-logements à développer pour répondre aux aspirations des ménages à maintenir sur place ou à attirer.
Après l’exposé du bureau d’études Co-Habiter sur ce sujet, l’USH Bourgogne a retracé la genèse du manifeste de 5 associations régionales Hlm paru en 2015 en faveur d’une  autre politique de l’habitat dans les territoires détendus, manifeste qui a donné lieu à un appel à manifestation d'intérêt (AMI) organisé par l’USH en 2016 auquel notamment Nevers agglomération a candidaté avec l’USH Bourgogne.

Les témoignages de l’après-midi ont permis d’illustrer la manière dont les acteurs réfléchissent sur la qualité d’habiter pour proposer une offre d'habitat renouvelée, correspondant aux standards de confort et d’accessibilité, y compris dans des secteurs à forts enjeux patrimoniaux en travaillant pour ce faire en partenariat avec ABF et CAUE pour convenir de modalités d’évolution de ce parc.
Au-delà de l’ingénierie technique, réussir la reconquête de son centre ancien nécessite aussi une ingénierie financière et fiscale adaptée. Cahors a ainsi évoqué son vade-mecum à destination des investisseurs Malraux. Lauzerte, la DDT 82 et Habitations de Haute Provence ont ensuite explicité les montages de leurs opérations de recyclage du bâti dégradé.

Interrogés en fin d’atelier sur les thèmes à développer en 2018, les participants présents ont mis en avant celui de l’accession dans l’ancien.

Téléchargements

image description Quartiers anciens Rapport - Requalifier les quartiers anciens détendus : actes de l'atelier du 7 avril 2017 image description Quartiers anciens Dossier - Requalifier les quartiers anciens : recueil de points de vue d'acteurs - Mars 2017