Actualités
le 20 octobre 2017 Retour

Atelier Rénovation énergétique : quels accompagnements des ménages pour massifier ?

Pour la Ve édition de cet atelier transition énergétique, l’accent a été mis sur les modalités d’accompagnement des ménages non modestes en habitat individuel.

Qu’entend-on par accompagnement ? Comment articuler mission de service public et offres privées ? Deux questions posées à chacun des 3 intervenants de la table ronde introductive.
Pour José Caire de l’ADEME, en l’absence de définition stabilisée de l’accompagnement, on assiste à un foisonnement, une « biodiversité » de points de vue en la matière. Selon lui, l’accompagnement est d’autant plus nécessaire que les chantiers de travaux sont complexes à mener. Cet accompagnement engage alors le professionnel qui le réalise, en qui le particulier place sa confiance. Concernant la partition des rôles, il incombe au secteur public, fil rouge du parcours de rénovation, de faire émerger l’offre privée d’accompagnement. Cette prestation d’ingénierie pourrait  être éligible au crédit d’impôt.
Vincent Perrault de l’Anah a précisé que l’accompagnement constitue "le joyau du programme Habiter Mieux". Il propose une segmentation de l’accompagnement en 3 familles : audit thermique, AMO conduite  de projets de travaux - en soulignant l’absence de définition juridique de l’assistance à maitrise d'ouvrage (AMO) -, et ingénierie financière, sociale et administrative. Le prix des prestations d’accompagnement réalisées par divers opérateurs est très variable selon les profils du ménage et du logement concernés. Il y a nécessité de repenser la notion d’accompagnement, tant en nature qu’en quantité, et ses modalités financières pour parvenir à massifier.
Pour Sylvain MAUGER d’izigloo, plateforme nantaise d’intermédiation entre particuliers et artisans, il est nécessaire d’accompagner les habitants pour répondre à leurs angoisses et les aider à "remettre la maison dans le bon sens" dans un écosystème peu lisible. L’offre, gratuite pour le particulier, est facturée aux artisans une fois le marché travaux signé. Izigloo examine les modalités de synergies avec les plateformes publiques notamment avec celle de la CARENE (44).
Ces 3 interventions reflètent la diversité des points de vue des acteurs publics et privés entendus lors des auditions 2017 réalisées par les membres du groupe de travail transition énergétique dont les points saillants feront l’objet d’une synthèse à paraître fin 2017, en sus du recueil disponible en téléchargement.

En introduction des 2 témoignages locaux  d’initiatives publiques déployées par le pays de Fougères (35) et l’agglomération de Saint-Nazaire (CARENE, 44), Roselyne FORESTIER de l’ADEME a brossé à grands traits les premiers constats de l’évaluation en cours du dispositif de soutien à la création de plateformes territoriales de rénovation énergétique (PTRE), en rappelant le caractère expérimental de celles-ci.  S'agissant du coût de l'accompagnement, le service public proposé n’est pas nécessairement gratuit même si une majorité de PTRE propose des services gratuits.

L’après-midi a été consacrée aux initiatives privées en matière d'offres d'accompagnement des ménages. Quelles sont les missions exercées ? Quelles sont les garanties apportées vs les responsabilités encourues ? Le propos de l’étude de l’ADEME à paraître fin 2017 est de clarifier le rôle des diverses familles de professionnels en matière de rénovation énergétique (architecte, bureau d’étude, distributeur, contractant général, courtier, artisan et énergéticien) au regard de la nature du conseil prodigué (accueil et information du public et/ou des professionnels, diagnostic et audit énergétique, AMO, maîtrise d’œuvre, construction). S’agit-il de leur métier de base, d’une activité limitée ou d’un positionnement émergent ou marginal ? Jonathan Louis de l’ADEME a pointé l’importance de la question de l’affectation d’une prestation entre conseil, AMO ou maîtrise d’œuvre, question centrale en termes de responsabilité et d’obligations, et donc de couverture assurantielle.

En réaction aux témoignages consécutifs des représentants de Leroy Merlin, de l’entreprise générale ARCHENERGIE et de l’ordre des architectes (CNOA), Jérôme GATIER, directeur du Plan Bâtiment Durable et grand témoin de la journée, s’est réjoui de l’implication de nouveaux acteurs  dans la rénovation énergétique de l’habitat. « On a rêvé d’un interlocuteur unique et ARCHENERGIE l’a fait ! Les grandes surfaces à l’instar de Leroy Merlin se lancent sur ce marché et c’est une bonne nouvelle. Concernant les architectes, on prêchait pour qu’ils s’intéressent à a la rénovation et le CNOA s’implique. » Il faut selon lui mieux fluidifier les relations public-privé par typologie de projets et/ou par segmentation de clientèle, et ainsi contribuer à l’émergence de cercles de confiance au service de la satisfaction du particulier dans le cadre de son parcours de rénovation de son logement.

En conclusion de la journée, Romain KERENEUR de la DHUP a rappelé le cadre stratégique ambitieux en construction : plan climat dévoilé le 7 juillet 2017, stratégie logement et grand plan d’investissement en septembre 2017, plan rénovation du bâtiment et projet de loi logement projetés pour  fin 2017 après consultation des acteurs. Concrètement, à partir de janvier 2018 a priori, l’audit et l’accompagnement pourraient être éligibles au crédit d’impôt. Les modalités restent à préciser notamment les cahiers des charges concernant ces prestations.

Téléchargements

image description Transition énergétique / Copropriétés / Politiques territoriales (PLH) / Quartiers anciens / Politiques sociales / LES RENCONTRES Dossier - Répertoire des publications 2017 et antérieures - Nov. 2017 image description Transition énergétique Rapport - Transition énergétique : quels accompagnements des ménages pour massifier ? Synthèse 2017 image description Transition énergétique Support de présentation - Rénovation énergétique : quels accompagnements des ménages pour massifier ? - 17 oct. 2017 image description Transition énergétique Rapport - Transition énergétique : quels accompagnements des ménages pour massifier ? Recueil 2017